Préparez-vous pour réussir votre entretien d’embauche !

canva, entretien d'embauche, travail, cv

L’entretien d’embauche, étape stressante mais inévitable, vous permet de faire la différence par rapport aux autres candidats… Il faut donc bien se préparer… Alors l’êtes-vous ?

canva, entretien, embauche, travail, cv

Vous avez été contacté par un recruteur pour LE poste de vos rêves et vous avez décroché un entretien que vous ne voulez absolument pas rater ? La préparation est la clé pour réussir cet entretien, aussi bien d'un point de vue mental que communicationnel.

Voici quelques pistes faciles à mettre en pratique pour vous aider à réussir votre entretien d'embauche !

1. Ne foncez pas tête baissée et préparez en amont votre entretien

Réussir son entretien se fonde sur un esprit d'esprit pleinement dédié à la tâche : il faut tout d'abord s'y investir pleinement. Se sentir physiquement bien est le premier impératif. Si vous êtes souffrant, il vaut mieux reporter le rendez-vous. Et si votre entretien a lieu à la fin d'une journée très chargée, mieux vaut repousser votre entretien plutôt que d'y aller épuisé.  

« Dites-vous que vous n'avez qu'une ou deux occasions de faire une bonne impression ! »

Il faut également être bien mentalement, avoir l'esprit libéré. Si vous acceptez un entretien à l'heure du déjeuner, prévoyez une marge pour le début d'après-midi, ne soyez pas stressé par l'heure !

« Reporter un entretien est beaucoup mieux considéré que de le rater. »

Les règles de base 

  • Soyez ponctuel et présentable.
  • Venez toujours avec un CV au cas où. 
  • Renseignez-vous sur l'entreprise avant le rendez-vous (Google, LinkedIn, réseaux sociaux, actualités...) 
  • Ayez bien en tête les détails du poste pour lequel vous postulez.
  • Prenez des notes dans un carnet et emmenez-le pour l'entretien (avec un stylo !).

Conseil : c'est aussi le moment de faire un check-up de vos réseaux sociaux pour éviter que le recruteur ne tombe sur un tweet, message ou photo compromettante...

Entrainez-vous avant ! 

Un recruteur cherche un certain nombre de compétences, mais aussi une personnalité. Votre dynamisme transmis dès le premier contact est primordial. 

Pendant l’entretien, vous allez également parler de vous ! Et ce n’est pas un exercice facile pour tout le monde. Si vous n'êtes pas à l'aise avec cela, préparez votre présentation et entrainez-vous avec quelqu'un pour vous mettre en condition ! Cela vous permettra de parler de vous spontanément. 

Préparez vos illustrations et exemples

Lors de l’entretien, vous allez devoir adapter votre discours au poste concerné. Il faudra vous avoir correctement analysé : connaissez votre expertise, votre valeur ajoutée, votre projet professionnel… et vous-même. Réfléchissez en amont à ces données pour avoir quelques éléments factuels prêts (chiffres, exemples concrets...). 

Savoir chiffrer ses résultats est important. Pour être crédibles, vos affirmations doivent être précises. Vous ne pouvez pas affirmer que vous excellez dans le "travail en équipe" sans donner un exemple précis d'une situation professionnelle où vous avez brillé en équipe. 

 Le cas pointilleux de la rémunération 

canva, entretien d

Si la question de la rémunération n’a pas été abordée lors de l’entretien téléphonique, préparez tous les éléments nécessaires pour l’entretien : votre rémunération annuelle en brut, son découpage (fixe/variable), les éléments la composant etc. Le recruteur vous posera sûrement la question.

Soyez prêts à être précis, réfléchissez et mentionnez la rémunération que vous souhaitez. Cela démontrera votre capacité à vous projeter et facilitera le travail du recruteur en lui permettant de savoir si le poste est en adéquation avec votre situation.

→ Attention : le recruteur ne perd pas de temps à convier une personne en entretien si sa rémunération n’est pas compatible avec le poste à pourvoir. Une fois vos éléments salariaux fournis, si le recruteur vous invite à un entretien, pas la peine de demander tous les détails de la rémunération du poste lors du 1er entretien. Ces questions arrivent plus loin dans le processus de recrutement. 

Soignez le fond comme la forme lors de l’entretien 

Votre attitude est également un allié pour convaincre le recruteur. Pour qu'un discours soit entendu, en plus du fond, il faut y mettre les formes.

Maîtrisez l’intonation de votre voix, tenez-vous droit, soyez attentif à votre jeu de mains et votre regard. Même si cela peut paraître secondaire, le recruteur sera forcément sensible à la manière dont vous vous comportez. 

Enfin, restez humble. Vous devez légitimer votre choix actuel de carrière par un argument professionnel. 

Attention : s'il y a une chose à ne jamais faire, c'est de dire du mal de votre ancienne entreprise ou de vos anciens collègues. Le monde est petit et la courtoisie est une vertu aussi rare qu'appréciée. Pensez-y !

Vos qualités et vos axes de progrès… la question qui fâche ?

canva, entretien, embauche, travail

Cette question récurrente du recruteur "Quelles sont vos qualités et vos axes de progrès ?" est un classique ! Il ne faut absolument pas passer à côté : creusez-vous sur ces questions.

Chacune de vos qualités doit être étayée d'exemples. Décrivez vos axes de progression et les actions que vous avez mis en place pour avancer. N’ayez pas peur de vos axes de progression, ne les niez pas non plus : le recruteur les aura identifiés avant l’entretien. Il attendra de vous que vous sachiez les assumer. Montrez-lui que vous savez tirer des forces de vos faiblesses !

Astuce : en écoutant votre interlocuteur vous pourrez aussi anticiper certains éléments clés et certaines questions. Si vous saisissez des mots-clés cités récurrents (un logiciel, un trait de caractère etc.), notez-les dans votre carnet car il y a de grandes chances que le recruteur vous attende au tournant sur ces sujets. 

 Ne vous laissez pas déstabiliser ! 

Voilà une situation redoutée mais évitable. Si vous vous sentez déstabilisé, respirez bien, prenez votre temps et réfléchissez calmement. 

Par exemple, si le recruteur semble passer à autre chose, lit ses e-mails, etc : ne lui faites pas remarquer. Il s'agit parfois d'une tactique pour juger si vous baissez rapidement les bras ou pas.  Avec le sourire, terminez votre propos et laissez un temps mort en attendant la relance. Si elle ne vient pas, servez-vous des informations glanées sur Linkedin (ou Google) pour poser une question (sur un projet de déménagement de l'entreprise par exemple).

Au cours de l'entretien, le recruteur ne vous sent pas motivé pour le poste et vous le signifie ? Voici deux alternatives : 

  • Première option : vous le relancez par une question "pour quelles raisons pensez-vous cela et quelles sont les compétences précises attendues pour ce poste ?".

Ou vous gagnez du temps et obtenez des informations capitales.

  • Deuxième option : lever l'objection en ne lâchant rien. "Je ne suis pas d'accord avec vous pour deux raisons". La confiance en soi est toujours payante : elle rassurera votre interlocuteur sur votre solidité.

 

2. Travaillez votre conclusion autant que le reste ! 

Si vous avez d'autres pistes en cours, ne les évoquez pas spontanément au risque de paraître arrogant. Cependant, si la question vous est posée, parlez-en et profitez-en pour réitérer votre motivation pour le poste. L'occasion de flatter le recruteur tout en ajoutant un petit coup de pression !

La fin de l’entretien est également le moment pour vous de poser des questions, préparées à l'avance pour certaines. Cela vous permet de vous démarquer, de signifier que vous vous projetez déjà dans le poste et que vous prenez les choses à cœur. N’hésitez pas à demander comment se déroule la suite du processus de recrutement.  

Pensez à écrire un mail de remerciement au recruteur peu après l'entretien (le soir-même ou le lendemain). Un excellent moyen de renouveler vos motivations en les personnalisant avec ce qui a été dit lors de l'échange. Il ne s'agit pas de faire un mail banal pour dire merci et à bientôt.

Mettez en avant à la fois ce que vous pourrez apprendre et ce que vous pourrez apporter, en vous servant des mots-clés notés sur votre carnet.

 

3. Comment préparer votre entretien téléphonique, préambule de l’entretien d’embauche ?

  1. Préparez une présentation synthétique (vous, votre poste, votre rémunération, vos projets).
  2. Renseignez-vous également sur l’entreprise et le poste.
  3. Isolez-vous pour un échange serein, reportez si ce n’est pas le cas.
  4. Ayez votre CV à portée de main ainsi que tous les éléments dont vous avez besoin.
  5. Articulez et souriez : le recruteur ne vous voit pas, votre voix est votre atout de séduction.
  6. Concluez par des remerciements et vos disponibilités pour un entretien physique. 

Passer un entretien reste une étape stressante mais bien se préparer permet de transformer ce stress en énergie constructive. 

Attention : l’entretien ne fait pas tout dans vos recherches d’emploi, il y a d’autres éléments à prendre en compte. Voici un autre précieux conseil : ne négligez pas votre réseau ! Entretenez-le régulièrement, cela pourra vous servir à être mis en relation avec un recruteur ou quelqu’un pouvant vous aider, à être tenu au courant des offres disponibles et attractives, voire à être recommandé pour un poste ! D’ailleurs, des sites tels que Keycoopt recommandent leur réseau sur des postes à pouvoir dans toute la France et sur tous les secteurs. N’hésitez pas à vous en approcher !

canva, entretien d

Votre arme secrète pour créer de magnifiques designs