Espaces blancs : vos designs en ont besoin !

blanc-tournant

Les espaces blancs : aussi importants que le texte, les couleurs ou les images pour la mise en page d’un design !

espaces blancs - canva

Ce n’est un secret pour personne : il faut des espaces blancs dans un design ! Les espaces libres sont indispensables pour dissocier et mettre en valeur les différents éléments de votre visuel. Ils apportent une respiration, un équilibre.

C’est une règle de base en communication visuelle... Mais aussi un des premiers éléments qui passe à la trappe chez les graphistes amateurs. Souvenez-vous : une juste intégration des espaces est le secret d’une composition réussie et harmonieuse.

Lorsque l’on regarde un visuel, on voit très rapidement des images, du texte et des couleurs, mais on capte aussi le message que le visuel veut nous faire passer. Inconsciemment, on tient compte aussi des espaces blancs, puisque ce sont eux qui nous aident à mieux lire un design !

Les espaces blancs sont donc à inclure dans tous les supports et visuels que vous avez à réaliser : de la carte personnalisée à l’affiche publicitaire en passant par les bannières ou les sites web, les dépliants, la carte de visite ou même les cartes d’anniversaire.

Des espaces blancs dans un design : pour quoi faire ?

Certains disent que les espaces blancs font partie intégrante de la conception d’un design. En réalité, on peut aller beaucoup plus loin et ajouter qu’ils sont tout simplement indispensables pour un visuel réussi !

Les espaces blancs ont plusieurs vocations dans un visuel :

- mettre en valeur les textes, hiérarchiser l’information

- valoriser les images par un jeu de contrastes et d’emplacements

- optimiser la lisibilité du message global

Ces espaces vide rythment la lecture du visuel et l’aèrent à la fois.

espaces blancs - design - canva

Lisez-vous facilement et rapidement toutes les infos présentes sur cette affiche du Festival du Cinéma Brésilien de Paris ? Oui. Merci les espaces blancs !

Les zones de respiration améliorent la lecture du document

Vous l’avez compris, le but ultime des espaces blancs est de faire arriver à bon port le message véhiculé par votre design, c’est-à-dire au lecteur.

Les espaces vides sont des éléments étudiés par les graphistes afin que le lecteur se concentre sur les éléments pertinents. Une mise en page claire et simple attirera l’attention et donnera envie de lire, contrairement à une affiche surchargée.

Bref, utiliser des espaces blancs est la meilleure solution pour éviter la confusion et le fouillis dans votre design, et surtout pour clarifier le message.

Un titre de texte est, par convention, suivi d’un espace blanc avant que débute le paragraphe. Notre œil est tout simplement attiré par cet élément et va le lire, avant de débuter la lecture du paragraphe. Dans un visuel, c’est ni plus ni moins la même chose !

En complément d’information sur la lecture d’un document, je vous conseille de jeter un œil à l’excellent rapport en ligne sur le site La Poste « Eye-Tracking », les clés de succès d’un imprimé publicitaire (PDF). La technique d’eye-tracking (ou oculométrie) consiste à mesurer le mouvement des yeux d’un individu. L’objectif est d’identifier ses centres d’intérêt en fonction du parcours de l’œil et du temps passé sur chaque zone. Très intéressant !

La Poste s’intéresse de plus en plus au design. Elle fournit des études pertinentes autour du courrier publicitaire et organise également depuis 2 ans le prix du meilleur design de service.

espaces blancs- design- la poste- canva

Image extraite du rapport fourni par La Poste concernant le « Eye-Tracking » d'un imprimé publicitaire. Lisez-vous facilement ces affiches ?

Le manque d’espaces blancs : l’erreur classique du débutant en graphisme !

Graphistes du dimanche, gardez en tête que la gestion des espaces blancs est une règle essentielle de la composition graphique. Allez, je vous le répète une autre fois : ne négligez plus les zones de repos de vos designs. Il faut que ça rentre !

L’attitude classique d’un graphiste débutant (ou des clients de graphistes) est : « Et là, il y a comme un espace blanc, non ? On ne peut pas y ajouter quelque chose ? Il ne faut pas que ça fasse vide ! 

On a tendance à toujours vouloir combler cette impression de vide, soit en ajoutant des images, de la couleur ou encore du texte pour en dire un maximum. C’est bien entendu une grave erreur. Un travail graphique n’est pas proportionnel au nombre d’éléments graphiques et de couleurs présents sur le visuel !

espaces blancs-design-tourdefrance-canva

Affiche créée par Alexis Boulivet pour Le Tour de France 2017. Le logo est petit, mais entouré d'espaces blancs et très voyant.

Saviez-vous que les espaces blancs ne sont pas tous… blancs ?

Certaines personnes s’imaginent un espace blanc dans un visuel de couleurs, littéralement. Non, les espaces blancs ne sont pas forcément blancs

Dans le monde du graphisme, on désigne des espaces blancs pour évoquer en réalité des zones volontairement sans éléments visuels. Elles peuvent donc être de la couleur du fond ou de l’arrière-plan. Retenez que c’est un espace sans éléments placé entre les différents composants du design.

espaces blancs-design-canva-bordeauxrock

L'affiche du festival Bordeaux Rock : des espaces blancs de toutes les couleurs !

Des espaces de repos : OK, mais où ?

Voilà une vraie bonne question ! Mais où doivent donc se trouver ces fameux espaces blancs dans un visuel ? Les espaces de repos vous permettent de mettre en évidence certains éléments. On les retrouve donc aux côtés de ces mêmes éléments :

- autour des logos

- autour des textes importants, des titres

- autour des images

- pour délimiter différents éléments graphiques ou écrits

- dans les marges et en bas de page

- entre des colonnes de texte

espaces blancs- design-canva

modèle de dépliant 3 volets proposé par Canva, mélangeant parfaitement le contenu et les espaces blancs pour faciliter la lecture.

La différence entre espace blanc et espace vide 

- un espace blanc est une zone de repos pensée et réfléchie par un graphiste afin de permettre une meilleure compréhension du message

- un espace vide représente une zone où il manque des éléments. Le rendu n’est pas en harmonie, la mise en page n’est pas esthétique

espaces blancs-design-canva

Modèle de carte de visite Canva aéré, simple et efficace.

Comprenez-vous la différence ? C’est une notion assez subtile pour un débutant. L’un provient de la volonté du graphiste, l’autre… d’une erreur de mise en page.

Des zones de respiration : même si vous avez beaucoup de choses à dire !

Trop d’info tue l’info ! Comprenez qu’à vouloir trop en dire, on ne dit finalement rien. Ou plutôt : le lecteur ne lit pas le support en entier. Lors de la conception d’un visuel, vous devez donner la possibilité à l’œil de se reposer afin qu’il soit en mesure de lire les infos de votre design et qu’il continue la lecture.

Vous avez beaucoup de choses à dire dans votre design ? Un conseil : ne remplacez pas les zones de repos par du texte. Le lecteur n’est pas dans un vide-grenier : ce n’est pas à lui de fouiller dans le design pour trouver l’info qu’il cherche ! La bonne information doit venir à son œil toute seule, comme une grande.

La gestion de l’espace d’un design passe par votre capacité de synthèse et la pertinence des informations. En un mot : allez droit au but.

espaces blancs-citroen - canva - design

Les espaces blancs de cette affiche pour Citroën issue du blog Les Demoiselles s’encanaillent vous choquent ?

Réduire la quantité de texte : la meilleure option pour épurer un design

« La perfection est atteinte, non pas lorsqu’il n’y a plus rien à ajouter, mais lorsqu’il y a plus rien à enlever ». Ce constat signé Antoine de Saint-Exupéry s’applique parfaitement au graphisme et au contenu d’un visuel.

Avant de débuter un design, posez-vous une question : quel est le texte minimum dont j’ai besoin pour que le lecteur identifie mon message ?

espaces blancs - canva - design

À garder sous le coude et à ressortir lorsque vous serez devant votre ordi et sur Canva, en train de créer l'un de vos visuels !

Enlevez les éléments superflus pour ne garder que l’essentiel. Cela revient à organiser votre contenu. Ce n’est pas le lecteur du visuel qui le fera. Il préférera arrêter la lecture et passer à autre chose s’il doit lire trop d’informations pour arriver à comprendre le message. Retenez que plus un design est préparé en amont avec des infos hiérarchisées, plus il sera facile d’épurer votre réalisation ensuite.

Les espaces blancs vous aideront à mettre en valeur les infos importantes et augmenteront les chances que le lecteur lise le contenu du design. N’oubliez pas d’intégrer un bouton « call to action » vers le site web ou les réseaux sociaux par exemple. Si un lecteur est intéressé par votre message, il ira chercher plus d’informations sur le sujet.

Quelques solutions pratiques pour intégrer des espaces de repos dans votre design

- Créez des zones blanches autour des éléments importants

Titre, info importante, visuel, logo : n’oubliez pas de garder des espaces blancs autour de ces éléments.

- diminuez la taille du logo

Réduire la taille du logo va vous permettre de dégager plus d’espace blanc autour. Il sera donc mis en valeur. Votre logo sera plus petit, mais plus visible.

- réduisez à l’essentiel le texte de votre design

Dites le plus possible avec le moins possible, et hiérarchisez vos informations. C’est une préparation qui se fait en amont de la création graphique.

- organisez le texte en colonnes (si beaucoup de texte)

Saviez-vous qu’un texte se lit plus facilement en colonne ? Si votre élément graphique comporte beaucoup de texte, organisez-le en colonne, sans oublier d’insérer un espace blanc conséquent entre les différentes colonnes !

Pour plus d'infos, voir l’article Grille de mise en page : principe et utilisation de Nun Design .

- ne surdimensionnez pas vos images

C’est un réflexe, on a toujours tendance à vouloir que l’illustration soit la plus grande possible. Une illustration qui touche à la fois le titre et le bas de page n’est pas plus lisible. Au contraire ! Ne surdimensionnez pas vos images, trouvez le juste milieu, renseignez-vous sur les dimensions !

- diminuez la taille de police du texte secondaire

Les éléments secondaires doivent être vus en second lieu. Réduisez donc un peu la taille des polices. Vous augmenterez les espaces blancs autour.

Prêt à donner de l'espace à vos designs ?

A partir de maintenant, vous serez attentif aux espaces blancs dans vos prochains designs, n’est-ce pas ? L’enjeu est de taille pour faire comprendre votre message !

Votre arme secrète pour créer de magnifiques designs