Créer son entreprise avec 0 € : 15 étapes pour y parvenir !

canva, entreprise

Pour vous lancer dans l’entrepreneuriat sereinement et sans débourser un euro, Canva vous guide pas à pas grâce à une stratégie en 15 étapes.

Créer son entreprise : 15 étapes pour y parvenir

Source : Canva

L’entrepreneuriat vous tente, mais il est parfois difficile de s’y retrouver : méandres administratifs et juridiques, positionnement marketing stratégique, organisation au quotidien, coûts annexes… Une élaboration rigoureuse de votre projet vous permettra de le mener à bien tout en minimisant les éventuels risques financiers. Pour développer votre activité avec succès, il est important de ne négliger aucune des étapes essentielles. Alors suivez notre guide et découvrez des outils clé-en-main pour vous aider dans la création de votre entreprise.

1. Les 3 axes à définir

Avant de vous lancer, définissez avec précision votre future activité. Nous vous recommandons vivement d'utiliser une carte mentale pour organiser toutes vos idées.

Créer votre entreprise : définir clairement votre activité

Source : Canva

Quel(s) produit(s) allez-vous vendre ?

Alors que la vente de produits nécessite une solide trésorerie, vendre ses services ne requiert que vos compétences et de la pédagogie. Une organisation rigoureuse sera nécessaire, mais votre principal produit étant vous-même, pas besoin d’investir dans de la matière première et dans des logiciels laborieux de gestion des stocks.

Quelle est votre cible principale ?

Pour bâtir une stratégie appropriée, définissez clairement votre cible, son profil, ses besoins, ses attentes. Vous n'adopterez pas le même ton si vous vous adressez à des quarantenaires en quête de développement professionnel, ou à des Millenials fraîchement sortis du lycée et hyper-connectés. Décentrez-vous et étudiez sans jugement les codes sociaux, verbaux, visuels de votre cible pour mieux communiquer.

Quelle est votre  valeur ajoutée ?

Puisqu’un bon positionnement passe par une étude de marché rigoureuse et une analyse de la concurrence : demandez-vous en quoi vous répondez spécifiquement à ce que recherchent vos potentiels clients.

En quoi vous différenciez vous de l’offre existante dans votre domaine ? En quoi êtes-vous unique ? En quoi votre posture est-elle la meilleure pour répondre aux attentes particulières de votre cible ? Que lui proposez-vous précisément ? Et ayez confiance en vos compétences professionnelles de terrain, elles sont votre principal atout.

2. Choisissez le nom de votre marque ou entreprise

trouver le nom de votre entreprise

Source : Canva

Gardez en tête que le choix de votre nom à usage professionnel est déterminant : c’est la première impression que vous laisserez à vos prospects. Votre nom en dit beaucoup sur votre univers, votre style et vos valeurs. Il donne même des indications de prix (positionnement haut de gamme ou au contraire bon marché, etc.).

Pour choisir un nom durable et percutant, posez-vous les bonnes questions : allez-vous exercer en utilisant votre propre nom, un nom d’agence ou d’entreprise ? Devez-vous trouver des noms spécifiques pour chacun de vos produits (qu’ils soient physiques ou de services) ? Ajouterez-vous un slogan ?

Un bon nom de marque doit être à la fois assez explicite pour envoyer un message clair, et assez créatif pour interpeller votre cible et vous démarquer de vos concurrents.

Comment trouver le bon nom pour votre entreprise ?

Source : Canva

Quelques conseils pour trouver le nom d’entreprise idéal :

  • préférez un nom court et dynamique pour faciliter la mémorisation ;
  • posez vous la question de la francophonie et de votre éventuelle intention d'internationaliser vos services à l’avenir ;
  • demandez-vous si le nom choisi permet d’identifier le principal produit ou service que vous proposez ;
  • votre nom doit durer dans le temps : pensez durabilité plutôt que de surfer sur une tendance vouée à être démodée.

Enfin, gardez en tête que le plus simple est souvent le plus efficace : l’utilisation de votre nom propre peut être tout à fait adaptée à une stratégie de Personal Branding, notamment dans le cas où vous proposez du Consulting.

Pour finir, n’oubliez pas de faire un petit tour sur le site de l’INPI afin de vérifier que le nom est bien disponible pour votre domaine d’activité. Le cas échéant, il vous faudra prévoir ultérieurement un dépôt de marque pour sécuriser votre nom et en conserver la pleine propriété.

3. Concevez une identité graphique forte pour communiquer

Palette de couleur créée avec Canva Color Palette Generator

Palette de couleurs réalisée avec l'outil Canva Color Palette Generator

Au même titre que le choix du nom de votre marque, votre identité visuelle doit être au service de votre entreprise. En un coup d’oeil, elle vous rend identifiable et en apprend beaucoup à votre cible sur vos valeurs et votre subjectivité. Réfléchissez à la symbolique des couleurs utilisées, créez des palettes de teintes harmonisées, choisissez des typographies assorties, soyez créatif mais constant ! L'unité de vos supports de communication web ou print contribuera à valoriser votre image. La solution Canva Pro peut vous apporter une solution en vous permettant, entre autre, d'harmoniser vos palettes, d'enregistrer un logo et de créer des templates personnalisés à partager.

4. Créez ou actualisez vos profils sur les réseaux sociaux

LinkedIn : le plus professionnel des réseaux sociaux

Logo de LinkedIn, le réseau social professionnel

Source : Canva

Commencez par créer ou actualiser votre profil LinkedIn, social media professionnel par excellence. Pour une meilleure visibilité, pensez à personnaliser l'URL de votre compte.

Renouez avec vos anciens contacts pour leur faire part de votre projet entrepreneurial en les ajoutant à votre réseau, tout en agrémentant vos invitations d'une note personnelle qui attirera leur attention. Certains contacts seront certainement enchantés d’en discuter, de vous conseiller, et peut-être même de vous mettre en relation avec d'autres membres de leur réseau exerçant dans un domaine similaire.

Réservez des profils et pages professionnelles à votre nom sur les principaux réseaux sociaux

Smartphone et logos des principaux réseaux sociaux : Facebook, Instagram, Twitter, Pinterest, LinkedIn

Source : Canva

Pensez à vous assurer une visibilité optimale sur les réseaux en réservant des profils à votre nom. Même si vous n’utilisez pas tous ces comptes dès le départ, il est sécurisant de les garder sous le coude pour vos besoins ultérieurs, et de protéger votre nom. Pensez donc à booker :

Pour animer vos réseaux, variez les thématiques et veillez à utiliser des visuels parfaitement adaptés et optimisés.

5. Testez vos idées

Testez vos idées de création d

Source : Canva

Même s’il est préférable de commencer à bâtir votre projet seul pour qu’il vous ressemble et que votre réflexion ne soit pas polluée par de trop nombreux avis divergents, n’hésitez pas à confronter vos idées à vos proches dans un second temps.

Choisissez un panel test parmi vos contacts, en préférant les personnes à même de vous questionner, de pointer du doigt les points à expliciter. Les critiques, si elles sont constructives, vous aideront à clarifier votre projet.

Afin de faciliter la présentation de vos prestations, vous pouvez créer un kit de communication sous la forme d’un diaporama de quelques slides. Cet exercice vous aidera à formaliser votre projet et vous astreindra à organiser vos idées, voire à argumenter. Si vous êtes en manque d'idée, cet article vous propose 15 sites où trouver l'inspiration pour vos présentations.

Si vous avez le temps et les ressources nécessaires, allez plus loin en créant un questionnaire en ligne, grâce à un outil gratuit comme Google Forms. En le diffusant largement et en analysant les réponses données par les participants, vous anticiperez mieux les attentes de vos prospects. Au besoin, vous pourrez même faire évoluer votre offre.

6. Dynamisez votre réseau de contacts professionnels

Des Meetups peuvent vous aider à rencontrer d

Source : Canva

Votre projet commence à prendre forme, il est temps de le confronter un peu plus largement au monde réel.

Pour créer du lien et vous renseigner plus largement sur votre domaine d’activité, inscrivez-vous à des Meetups. Vous y rencontrerez des professionnels à même de vous donner des tips informels sur les erreurs à éviter, vous y trouverez de l’échange, de l’entraide, voire des pistes pour bâtir des projets communs.

Dans la même optique, n'hésitez pas à tester différents espaces de Coworking pour travailler efficacement. La plupart offrent la première journée et vous pourrez discuter avec les personnes présentes, ce qui ouvre souvent de nouvelles perspectives professionnelles.

7. Élaborez une stratégie marketing

Graphiques pour élaborer votre stratégie marketing et un business plan

Source : Canva

Renseignez-vous sur vos principaux concurrents, notamment d’un point de vue local si cela est pertinent. Etudiez leur offre, et réfléchissez à une stratégie pour vous démarquer en proposant un concept alternatif mais viable financièrement, en fonction de l’offre et de la demande de votre secteur.

Si vous souhaitez anticiper de futures levées de fond, pensez à bâtir un Business Plan. Il vous servira à affiner vos objectifs, simuler leur durabilité, et visualiser leur évolution à court, moyen et long terme. Ce document est souvent le pilier d’une demande de crédit professionnel, ou du lancement d’une campagne de crowdfunding.

Mais attention, pour minimiser les risques le temps d'asseoir votre activité, mieux vaut commencer avec peu d’enjeux financiers.

8. Renseignez-vous sur les aides dont vous pouvez disposer

Chaque département possède une CCI (Chambre de Commerce et d'Industrie) qui centralise toutes les informations juridiques et administratives au sujet de la création d’entreprise et propose des accompagnements aux entrepreneurs. Rendez-vous individuels, formations, conférences, ateliers, de nombreuses formules gratuites sont à votre disposition pour construire votre projet.

En tant que micro-entrepreneur, vous avez droit à des aides financières

Source : Canva

Aides sociales, fiscales, financières, ou même humaines : il existe de nombreuses solutions d’accompagnement à la création d’entreprise, encore faut-il savoir s'informer sur les démarches à réaliser. Vous trouverez également une mine d'informations sur le site de l'AFE (Agence France Entrepreneur).

En fonction de votre situation, vous pourrez bénéficier de l'ACRE (aide aux créateurs et repreneurs d’entreprise). Ce dispositif, mis en place par l'Urssaf pour encourager la création d'entreprise, vous exonère de certaines cotisations pendant 12 à 24 mois, et permet notamment le maintien de l'ARE (allocation au retour à l'emploi) par Pôle Emploi.

Sachez également qu'en tant que micro-entrepreneur, vous êtes soumis à la CFE (cotisation foncière des entreprises), mais exonéré la première année. Il peut donc être intéressant de déclarer votre activité plutôt en début d'année civile.

Entre le maintien de l'allocation Pôle Emploi sous certaines conditions, les réductions éventuelles d'impôts, les déductions d'intérêt d'emprunt, il y a certainement une solution qui correspond à votre situation. Avant de vous lancer, pensez donc à bien vous renseigner sur les aides dont vous pouvez bénéficier. Vous pouvez faire des simulations de vos droits en fonction de votre domaine d'activité sur le portail Les Aides.

9. Choisissez votre statut juridique : EIRL ? EURL ? SASU ?

Choisir le bon statut juridique pour mener sans risque votre entreprise vers la réussite

Source : Canva

Chaque statut possède ses avantages et inconvénients mais la plupart du temps, un seul correspondra réellement à votre situation, en fonction de la nature de votre activité, du nombre de personnes engagées dans le projet, etc. Selon la forme juridique choisie, les limitations de responsabilité et de protection du patrimoine sont variables, d'où l'importance de bien envisager les différentes possibilités.

Si vous êtes seul à vous lancer dans l’entrepreneuriat, l’EIRL (entreprise individuelle à responsabilité limitée) option régime auto-entrepreneur et l’EURL (entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée) sont les plus indiquées, et ne nécessitent pas de rédaction de statuts, et donc de recours à un juriste (comme dans le cas de la SASU).

10. Déclarez-vous en tant qu'auto-entrepreneur

Déclarez votre statut de micro-entrepreneur gratuitement en ligne

Source : Canva

Afin de pouvoir commencer à exercer votre activité en toute légalité et facturer vos clients, vous devez vous déclarer en tant qu'auto-entrepreneur auprès de l'Urssaf en créant une Entreprise Individuelle,  soumise au régime fiscal de la micro-entreprise. Suite à cette déclaration, vous recevrez un numéro SIRET à mentionner sur chacune de vos factures.

Cette démarche gratuite s'effectue en ligne sur la plateforme Auto-entrepreneur de l'Urssaf en quelques minutes, sans besoin d'apporter du capital. Faites donc attention à certains sites non officiels qui se posent en intermédiaire et vous feraient payer la procédure.

Opter pour le statut d'auto-entrepreneur simplifie grandement les démarches liées à la création d'entreprise

  • vous bénéficiez d'une protection sociale ;
  • le calcul de vos cotisations est simplifié et vous n'êtes pas soumis à la TVA ;
  • dans la limite d'un certain chiffre d'affaire annuel : 170 000 € dans le cas de la vente de marchandises, 70 000 € pour les prestations de services.

Votre comptabilité est donc allégée, vous devrez juste penser à déclarer et payer vos cotisations chaque mois, même si vous n'avez généré aucun bénéfice.

Vous trouverez toute la documentation nécessaire sur le portail auto-entrepreneur de l'Urssaf.

Impôts sur le revenu : frais réels ou abattement forfaitaire ?

Pour le calcul de vos impôts sur le revenu, le statut de micro-entrepreneur vous fait bénéficier d'un abattement forfaitaire pour frais professionnels sur votre chiffre d'affaire, à savoir par exemple 34% pour les bénéfices non commerciaux (professions libérales ou prestations de services).

Si toutefois vous souhaitez opter pour le régime réel d'imposition et déduire toutes vos charges courantes professionnelles, pensez à déposer votre demande auprès des  impôts en novembre pour l'année suivante.

À noter : si vous travaillez à domicile, une partie de votre loyer ou de votre crédit immobilier peut être déduit. N'hésitez pas à tenir la comptabilité précise de tous vos bénéfices et dépenses dès le début de votre activité, et prenez l'habitude de bien conserver vos factures pour anticiper le passage aux frais réels qui est souvent très vite avantageux.

11. Ouvrez un compte bancaire dédié

Ouvrir un compte bancaire dédié à votre activité professionnelle

Source : Canva

D’un point de vue légal, les entrepreneurs sont tenus d’ouvrir un compte bancaire dédié à leur activité professionnelle. Cela a un impact direct sur la bonne gestion comptable, et les mouvements de capitaux peuvent faire office de preuve en cas de contrôle fiscal.

Mais avoir un compte bancaire dédié ne vous oblige pas à détenir un compte professionnel, qui engendre souvent des frais. Vous pouvez insister auprès de votre conseiller pour ouvrir un simple compte courant, sans carte bancaire si vous n’en avez pas l’utilité. Le chéquier est souvent gratuit.

D’autres solutions en ligne, comme la néobanque N°26 proposent quant à elles des offres professionnelles gratuites avec mise à disposition d’une carte bancaire, et réception de virements en devises étrangères à moindre coût.

12. Créez un site web professionnel

Création de maquette de site web sur post-it

Source : Canva

Pour vous faire connaître et communiquer sur vos prestations, un site web vitrine, avec ou sans blog professionnel associé, est souvent une excellente idée. Un site bien conçu et respectueux de votre identité graphique satisfera plusieurs objectifs :

  • vous démarquer de vos concurrents ;
  • exposer vos travaux grâce à un portfolio ;
  • travailler votre référencement dans les moteurs de recherche et acquérir un trafic de qualité ;
  • collecter les adresses mail de vos potentiels clients grâce à une newsletter ou un formulaire de contact.

Plusieurs solutions existent pour créer un site internet gratuitement. WordPress.com ou Wix sont deux plateformes faciles à prendre en main, proposant des templates pour différents corps de métier. Les offres gratuites sont cependant limitées en terme de personnalisation, et comportent souvent quelques encarts publicitaires. Néanmoins, rien ne vous empêche d’opter par la suite pour une formule premium plus adaptée à l’évolution de votre entreprise.

Dans le cas où vous souhaitez vous référencer au niveau local, la création d’une fiche Google My Business est un véritable atout. Vous pourrez ensuite y associer gratuitement un site Google, qui se mettra à jour à chaque modification de votre fiche (horaires, options de contact, etc.).

13. Préparez la tenue de votre comptabilité

Réalisez vous-même votre comptabilité et vos factures

Source : Canva

Comme toute entreprise, vous n’échapperez pas à l’exigence de certaines formalités comptables. Même si le recours à un expert comptable n’est pas indispensable, il est essentiel de bien vous informer et d’anticiper la tenue de vos comptes, car la moindre erreur, comme l’oubli d’une mention obligatoire sur une facture, occasionnera des pénalités en cas de contrôle fiscal.

Pour une gestion simplifiée et transparente de votre comptabilité, vous pouvez vous tourner vers des solutions de gestion comptable en ligne telles que Waze, Tiime AE ou MyAE. Les formules de bases sont gratuites, et offrent des services complets tels que gestion de vos factures, relances clients, suivi de vos dépenses et recettes en synchronisation avec votre compte bancaire professionnel, etc.

14. Organisez votre temps de travail

Si vous lancez votre activité, il est probable que vous commencerez par travailler depuis votre domicile. Mais qui dit domicile, dit également nombreuses distractions potentielles. Préparez-vous un calendrier des tâches, organisez les étapes de votre journée grâce à un calendrier tenu à jour. Allez lire notre article sur ces 10 méthodes pour être efficace au travail ou ce post sur comment utiliser Slack pour gérer une équipe à distance.

Afin de rester concentré et d’optimiser votre efficacité, créez-vous un espace physique et mental propice au travail.

Segmentez votre emploi du temps

Réservez des plages horaires pour vos tâches professionnelles, et d’autres pour vos loisirs. La tenue d’un Bullet Journal peut grandement vous aider à hiérarchiser vos tâches. Pensez également à supprimer les notifications de vos différentes applis et boites mails pour ne pas être constamment dérangé.

Choisissez un lieu consacré à votre job

Bureau, coin de table, peu importe, mais faites en sorte de choisir un espace dans lequel vous vous sentez bien, équipé du matériel nécessaire pour réaliser vos tâches.

Travailler en bibliothèque pour se documenter et se concentrer

Source : Canva

Si vous avez besoin d’une ambiance studieuse plus impersonnelle que votre salon, sachez que la plupart des bibliothèques municipales ou universitaires proposent des espaces de travail libre d’accès avec Wifi gratuit. N’hésitez pas à solliciter les bibliothécaires et documentalistes qui se feront un plaisir de vous aider à consulter des ouvrages et périodiques traitant de vos problématiques professionnelles, de marketing ou de développement commercial.

Sortez de l’isolement : organisez des sessions de coworking entre amis

Pour se motiver mutuellement, rien de tel que de travailler avec des amis, même s’ils ne travaillent pas dans la même branche que vous. Retrouvez-vous alternativement les uns chez les autres, dans un espace café, et imaginez par exemple des réunions hebdomadaires pour que chacun fasse le point sur ses objectifs, ses avancées et difficultés.

Coworking informel entre amis

Source : Canva

Faites de vraies pauses

Pour gagner en efficacité, n’hésitez pas à vous octroyer de vrais moments de relâche, notamment à l’heure du déjeuner. Car même si vous avez l’impression que grignoter en travaillant vous fait gagner du temps, à terme la fatigue aura un effet direct sur votre capacité à vous concentrer. Plutôt que de vous débattre jusqu’au surmenage, prenez quelques minutes pour souffler toutes les 2 à 3h, marchez, faites-vous un café, ou accordez-vous un moment de lâcher prise avec un coloriage anti-stress par exemple.

Faire des pauses au travail : dessiner ou colorier pour se détendre

Source : Canva

15. Continuez de vous former

Pour proposer une offre toujours plus attractive et novatrice et vous positionner en expert, ne vous reposez pas sur vos acquis. Il est essentiel de vous donner régulièrement de nouveaux challenges pour valoriser votre entreprise et actualiser votre savoir-faire et vos compétences.

Apprendre et se former pour rester à la pointe de vos compétences

Source : Canva

Pour élargir vos connaissances, des plateformes en lignes telles qu’Open Classroom ou Learn With Google proposent des MOOCs et formations gratuites. Pensez également à faire le point sur votre CPF (compte personnel de formation) qui vous ouvre peut-être des droits à la formation.

Enfin, pour aller plus loin, n’hésitez pas à rejoindre des groupes Facebook ou Slack d’entraide. Il en existe des milliers, rassemblant des corps de métier divers et variés.

Vous voilà maintenant paré pour créer votre entreprise sans apport de capital initial. Ces 15 étapes vous permettront de donner de la cohérence à votre projet, et d'organiser au mieux les différentes démarches à accomplir pour vous lancer avec succès dans l'entrepreneuriat.

Votre arme secrète pour créer de magnifiques designs