Comment créer son image graphique sans graphiste ?

canva, image graphique, graphiste

Vous avez créé votre marque, votre entreprise ou votre compte Instagram, et vous aimeriez trouver une solution pour créer vous-même votre image graphique ? Cet article est pour vous !

Créez votre image graphique sans graphiste

Source : Canva

Véritable identité de votre projet, votre image graphique est essentielle : elle vous démarque de vos concurrents et rend vos contenus visuels clairement identifiables. Pour diffuser des informations à votre cible en cohérence avec vos valeurs, votre identité graphique doit être réfléchie et conçue avec méthode.

Vous n’avez pas les compétences d’un designer aguerri, mais pas non plus les moyens de vous offrir les services d’un graphiste professionnel ? Rien ne remplace la culture visuelle et le savoir professionnel d'un graphiste mais, avec un minimum d’organisation et quelques bases théoriques, la création d’une identité visuelle peut être à la portée de tout autodidacte consciencieux.

Harmoniser vos visuels, décliner vos médias tout en cohérence, sont autant d'aptitudes à intégrer pour créer son image graphique et réussir sa stratégie de communication ! 

1. Comment créer une image graphique de qualité : 3 clés !

Pour être crédible et adaptée à votre message, votre identité graphique doit se construire selon 3 axes principaux :

La cohérence en fil rouge

Tout d’abord, il est essentiel qu’une atmosphère facilement identifiable se dégage de vos créations visuelles. Adopter une ligne directrice en fonction de votre cible et s’y tenir est un bon point de départ. Le message à faire passer gagnera ainsi en homogénéité et en légitimité.

Conseil : déterminez 3 mots clés qui correspondent à la personnalité de marque que vous souhaitez refléter, et qui seront les références créatives de votre image.

Créer son image graphique sans graphiste

La simplicité

Less is more.

Dans le design graphique tout particulièrement, ce bon vieil adage est toujours d’une terrible efficacité. Suivre la tendance est un bon baromètre mais point trop n'en faut, pour ne pas être trop vite démodé.

En termes de texture, les possibilités sont variées : classique, vintage, handmade, flat design, etc. Sélectionnez celle qui correspond le mieux à l'état d'esprit de votre marque. 

Tournez-vous vers les grandes tendances qui restent des valeurs sûres, et voyez quel style servira le mieux votre communication. Ou osez l'originalité, tout en gardant à l'esprit que vous aurez peu de chance de vous tromper en restant minimaliste.

Au niveau colorimétrique, 2, 3 couleurs maximum suffisent. Choisissez par exemple une dominante et une tonique, en tenant compte de l'association des couleurs, mais ne partez pas dans tous les sens pour ne pas diluer votre message. Les couleurs ne doivent pas faire oublier votre message !

La lisibilité

On le répète, le design graphique n'est ni un accessoire, ni une coquetterie, il doit servir votre message ! Afin de gagner en visibilité, appuyez-vous sur les préceptes ergonomiques et l’UX Design. Les points suivants sont des pistes de réflexion :

  • optez pour 1 ou 2 typographies, simples et efficaces, qui répondent aux critères stylistiques de votre domaine d’activité ;
  • réfléchissez à une mise en page au service du regard, agencez l’espace et aérez vos créations, dirigez le regard en fonction de lignes préalablement établies ;
  • optez pour des visuels de qualité, au plus proche de vos valeurs et projets. Si vous promouvez la carte d’un restaurant, des photos de plats servis seront bien plus parlantes qu’un coucher de soleil !
  • testez le ratio de contraste des couleurs choisies, afin de vérifier leur bonne lisibilité sur écran ;

2. Les bases de la création d’image et d’une bonne composition visuelle

Pour composer vos visuels, une réflexion en amont est indispensable. Votre création sera ainsi en adéquation avec votre intention et le public visé. Déterminer 3 mots clés est, comme-dit précédemment, une solution qui amorce et encadre le processus de mise en place de votre image graphique. C'est un brainstorming qui va faciliter la composition et la recherche des éléments, en plus de vous donner les pistes à suivre pour déterminer la personnalité que vous souhaitez dégager dans vos visuels. 

Une fois ce travail d'élagage fait. Leur prise en main nécessite cependant un temps d’apprentissage plus ou moins long. Canva dispose de nombreux templates classés par thématiques, que vous pourrez personnaliser à votre guise en quelques clics. Si vous souhaitez aller plus loin et que vous avez du temps et de la patience, certains logiciels de dessin vectoriel en ligne comme Gimp ou Inkscape vous permettront de réaliser des compositions graphiques avancées.

Quel que soit le logiciel choisi, tenez compte de ces éléments pour :

  • jouez sur le contraste et l'association des couleurs ;
  • misez sur la proximité entre deux objets pour insister sur leur complémentarité ;
  • assurez la cohérence entre les éléments (typographies, formes, couleurs, tailles, etc.) ;
  • ne négligez pas l’importance des espaces vides ou blancs, et autres espaces négatifs pour garantir l'harmonie ;
  • utilisez la taille des objets et le concept d’échelle pour hiérarchiser les éléments ;
  • n'ayez de cesse de penser à la lisibilité et la compréhension de votre identité visuelle.

3. Déterminer la gamme de couleurs de son visuel

Même si il est tentant de choisir des couleurs que vous appréciez à titre personnel, votre cible aura peut-être une perception différente de la vôtre. Les couleurs sont le reflet des émotions, et le message qu’elles transmettent est presque immédiat. Il est donc fort utile de vous intéresser au symbolisme des couleurs, afin de faire des choix qui soutiendront votre message de façon cohérente. La cohérence, encore et toujours...

Créez une palette de couleurs à partir d’une photographie

Si vous manquez d’inspiration, il est tout à fait possible de vous laisser guider par l’atmosphère qui se dégage d’une photo. Exemple : choisissez un média qui représente vos valeurs, qui insuffle une ambiance, et générez la palette de couleur associée grâce à l’outil Canva Color Palette Generator.

Vous visualiserez ainsi très simplement les teintes majeures, ce qui facilitera le choix de la couleur dominante, d’une tonique, et de leurs variantes. Il est ainsi facile de créer des associations de couleurs qui fonctionnent.

Capture d

Source : Générateur de palette de couleurs Canva

Typologie et système de codage des couleurs

Il existe des centaines, voir des milliers de nuances et variations pour chaque couleur. Lors de la conception de toutes vos créations graphiques, utilisez un système de codage des couleurs. Vous obtiendrez ainsi des teintes avec la plus grande précision, afin de les reproduire à l’envi sur différents outils de création graphique.

Vous pouvez vous référer à 4 modèles :

  • TSL : définit la couleur selon la teinte, la saturation, et la luminosité ;
  • RVB : indique le dosage de rouge, vert et de bleu utilisé pour générer la nuance choisie ;
  • CMJN : plutôt d’usage pour les impressions, ce code renvoie au pourcentage de pigments à prélever dans chacune des cartouches de couleur (cyan, magenta, jaune et noir) ;
  • les codes hexadécimaux : qui expriment chaque couleur en langage Html, et qui vous permettront de garder une cohérence dans la déclinaison sur tous vos médias.

En respectant les codes couleurs, vous obtiendrez un rendu homogène et harmonieux sur tous vos supports, print ou web.

Le choix des couleurs de votre image graphique est déterminant

Source : Canva

4. Choisir les bonnes polices d’écriture

Au même titre que pour le choix des couleurs, il existe certaines spécificités à connaître pour vous aider à déterminer quelles typographies seront le mieux adaptées à votre projet.

En design graphique, il est d’usage d’utiliser une combinaison de 2 polices de caractère. Le choix de 2 typos assorties vous permettra de varier le rendu en fonction de vos intentions, tout en conservant une cohésion d’ensemble et une bonne lisibilité. Certains sites comme FontPair vous permettent de tester en direct différentes associations de typographies.

Retenez que les polices dites serif ou à empattement, dont la très classique et célèbre Times New Roman, facilitent la lecture sur support papier, tout en donnant une impression de raffinement, de stabilité, de tradition. Les polices sans sérif sont quant à elles très utilisées sur écran. Précises et sans fioritures, elles se prêteront parfaitement à des thématiques ou univers techniques.

Pour alterner titres et corps de texte, il est parfois très intéressant d’utiliser une combinaison de polices avec et sans serif.

Exemple de recherche de typographies

Source : Canva

Si toutefois vous souhaitez amplifier un contraste, préférez jouer sur la graisse, c’est à dire l’épaisseur du trait des caractères, plutôt que de recourir à une troisième police qui risquerait d’alourdir vos créations.

L’italique apporte une certaine souplesse et élégance à vos textes. Il répond également  à certaines normes bibliographiques, notamment dans le cas où vous citez un ouvrage.

Enfin, attention à l’utilisation abusive des majuscules. Bien que véhiculant un esprit de sérieux et de prestige, elles peuvent aussi conférer un caractère agressif à votre production, en donnant notamment l’impression que le locuteur crie au lieu de parler.

5. Des visuels cohérents et harmonieux

Sélectionnez vos médias, photos, illustrations ou pictogrammes afin qu’ils répondent à vos problématiques en accord avec votre identité visuelle.

Photographie d

Source : Canva

Il est toujours préférable d’utiliser des visuels personnalisés, mais dans le cas où vous n’en auriez pas sous la main, certaines banques de données comme Pixabay, Pexels, 500px ou Flat Icon et Font Awesome fournissent des médias libres de droit. N’hésitez pas à piocher également dans la large bibliothèque de Canva : vous y trouverez des photos, illustrations et pictogrammes personnalisables et déclinables en fonction de votre identité graphique.

Préférez les formats d’image vectoriel, PNG ou JPG pour un rendu à la fois qualitatif et optimisé. Si vous destinez vos médias à une utilisation sur le web, pensez à les compresser pour diminuer le temps de chargement de vos pages. Imagify propose par exemple une solution de compression gratuite et de qualité en quelques clics.

Exemple de compression d

Source : Imagify, l'outil en ligne pour compresser vos visuels sans perdre en qualité

6. Jouer sur les textures

L'ajout de textures donne de la profondeur à vos créations. Du simple dégradé aux arrières-plans organiques, il existe mille façons d'utiliser la texture dans vos designs pour gagner en intensité. N'hésitez pas à superposer ces motifs, en jouant notamment sur l'effet de transparence.

Utilisez les banques de textures et motifs pour trouver celle qui siéra à vos compositions graphiques. Et si toutefois vous ne trouviez pas votre bonheur, rien ne vous empêche de prendre vous-même en photo la texture de votre choix, et de l'utiliser ensuite dans vos créations.

Exemples de textures disponibles dans la bibliothèque Canva

Source : Bibliothèque de textures Canva

7. Associer photographie et design

En fonction de vos objectifs et de votre message, mélanger design et photographie peut faire des merveilles. Trompe-l'oeil, médias noir et blanc rehaussés de couleurs flashy, découpages inattendus : vos créations attireront le regard et gagneront en attractivité.

Mixer photographie et texture pour des visuels impactants

Source : Canva

Les templates de grilles de collage photos vous guident dans l'agencement de vos designs, et vous permettent d'organiser vos visuels sans fausse note.

Une grille de photos réalisée avec Canva, représentant le métro New Yorkais

Source : Montage photo en grille réalisé avec Canva

8. Créer des supports visuels adaptés aux normes des différents supports de communication

Vous tenez enfin les bases de votre identité graphique ? Il ne vous reste plus qu’à la décliner sur différents supports pour élaborer votre stratégie de communication.

Pour le print

Pour toutes vos créations dédiées à l'impression, veillez à respecter les formats papier et la qualité des fichiers. Vos documents doivent être conçus sur un modèle en cm, et avoir une résolution de 300 PPI (Points Par Pouce). Le format PDF est le plus approprié au print.

Voici quelques exemples de documents à créer en tenant compte de votre identité graphique :

  • flyers et brochures
  • cartes de visite
  • étiquettes produits
  • stickers
  • devis
  • contrats
  • factures, etc.

Pour le web

Contrairement à l'impression qui nécessite des fichiers de haute qualité, vos documents à destination du web devront être légers et compressés : 72 PPI, format PNG ou JPG. Il est important de créer des visuels au bon format en termes de pixels.

Vous pourrez ensuite décliner votre image graphique sur ces supports en ligne :

Pour aller plus loin

Grâce à ces notions de base en design graphique, vous saurez opter pour les bonnes pratiques.

Ne perdez pas de vue que l'inspiration n'est pas forcément innée : elle se construit avec l'expérience. Pour rester dans la tendance et créer des visuels comme un pro, même sans graphiste, enrichissez votre culture artistique :

Enfin, lorsque vous aurez créé votre identité, il sera temps de vous lancer dans la réalisation de votre charte graphique, qui vous permettra de travailler en équipe et de communiquer de façon uniforme avec vos collaborateurs et associés.

Votre arme secrète pour créer de magnifiques designs